iFuse Implant System®

Une approche par voie mini-invasive pour la gestion des troubles de l’articulation sacro-iliaque

iFuse Implant System®

Une approche par voie mini-invasive pour la gestion des troubles de l’articulation sacro-iliaque

À compter du 6 septembre 2018, l’iFuse Implant™ figurera sur la liste des produits et prestations remboursables – (« LPPR » en France), permettant son remboursement par la sécurité sociale dans les conditions déterminées par l’arrêté en date du 22 août 2018.

Cet arrêté portant inscription de l’implant de l’articulation sacro-iliaque IFUSE IMPLANT SYSTEM sur la LPPR a été pris suite à l’avis favorable rendu par la Commission nationale d’évaluation des dispositifs médicaux et des technologies de santé (CNEDiMTS). Il prend effet dès le 6 septembre 2018 et pour une durée initiale de cinq ans.

Contactez-nous par courriel à l’adresse infoeurope@si-bone.com pour plus d’informations.

Articulation sacro-iliaque et lombalgie

Les douleurs lombaires et l’articulation sacro-iliaque

L’articulation sacro-iliaque est une source bien connue de douleurs chez bon nombre de patients souffrant de lombalgie chronique. Des études démontrent que 15 à 30 %1–5 des lombalgies chroniques sont imputables à l’articulation sacro-iliaque, pourtant les médecins négligent souvent le diagnostic de dysfonction articulaire sacro-iliaque.6 La prévalence de douleurs au niveau de l’articulation sacro-iliaque chez les patients présentant des symptômes après une arthrodèse lombaire est encore supérieure, de 32 à 43 %.7–10 Une étude révèle une dégénérescence de l’articulation sacro-iliaque sur les radiographies chez 75 % des patients 5 ans après une arthrodèse lombaire.11

Comme toutes les autres articulations du corps, l’articulation sacro-iliaque peut subir une dégénérescence ou les ligaments porteurs peuvent être lésés. Le cas échéant, les patients peuvent ressentir des douleurs dans les fesses, les lombaires, l’aine et même les jambes. En dépit d’un grand nombre de patients présentant des symptômes au niveau de l’articulation sacro-iliaque, la plupart des traitements de lombalgie se concentrent sur le rachis lombaire, notamment les disques. Cela est dû en grande partie aux progrès de l’imagerie (IRM, TDM, radiographies), capable aujourd’hui de montrer les anomalies discales. Pourtant, l’imagerie n’est pas vraiment utile pour diagnostiquer une dysfonction articulaire sacro-iliaque. En outre, la dysfonction articulaire sacro-iliaque peut passer pour une lombalgie d’origine discale ou radiculaire.12 Il est donc important d’inclure le rachis lombaire, les hanches et toute l’articulation sacro-iliaque lors de l’examen des patients souffrant de lombalgie.

Zones de douleur possibles en cas de dysfonction articulaire sacro-iliaque13

Les patients ayant des douleurs articulaires au niveau sacro-iliaque présentent un ou plusieurs des symptômes suivants :

Diagnostic de l’articulation sacro-iliaque comme source de symptômes

Le diagnostic commence par les antécédents du patient et un examen physique complet du rachis lombaire, de l’articulation sacro-iliaque et des hanches. Les patients souffrant de dysfonction articulaire sacro-iliaque désignent souvent l’épine iliaque postéro-supérieure (EIPS) comme la principale zone de douleur (test de Fortin).14 Lors de l’examen, le médecin peut réaliser divers tests de provocation qui sollicitent l’articulation sacro-iliaque afin de déterminer si celle-ci est une source de douleur.15–17 Une série de 3 tests de provocation positive minimum est effectuée, suivie de blocs intra-articulaires guidés par l’image au niveau sacro-iliaque. Si la douleur est soulagée par l’injection de diagnostic, c’est que vraisemblablement l’articulation sacro-iliaque est la source principale ou secondaire de la lombalgie du patient. Il est important de souligner que bien souvent des affections lombaires et coxales peuvent coexister avec les douleurs articulaires sacro-iliaques, l’imagerie (radiographies, TDM, IRM) peut donc permettre d’identifier ces autres sources de douleur possibles.

Test de Fortin14

Examen de l’articulation sacro-iliaque

Anatomie et fonction de l’articulation sacro-iliaque 18–21

Anatomie de l’articulation sacro-iliaque antérieure et postérieure

L’articulation sacro-iliaque est la plus grande articulation du corps, sa fonction principale consiste à transférer le poids du buste sur les membres inférieurs. L’articulation sacro-iliaque est une vraie articulation synoviale. Les surfaces articulaires ont une forme auriculaire, elles présentent des crêtes et des creux irréguliers. La surface sacrée est concave et tapissée d’un cartilage hyalin épais. La surface iliaque est convexe et bordée d’un fibrocartilage fin.

Anatomie de l’articulation sacro-iliaque

Dans la partie supérieure de l’articulation, le sacrum et l’ilium ne sont pas directement en contact mais sont reliés par de puissants ligaments postérieurs, interosseux et antérieurs. La partie antérieure et la moitié inférieure de l’articulation constituent une articulation synoviale type avec cartilage hyalin sur les surfaces articulaires. L’articulation sacro-iliaque est une articulation axiale d’une surface de 17,5 cm² environ. La surface articulaire est lisse chez les enfants puis devient irrégulière avec le temps. La mobilité (principalement la rotation) diminue avec l’âge et la grossesse implique une mobilité accrue.

L’articulation sacro-iliaque est stabilisée par un faisceau de ligaments et de muscles qui limitent également l’amplitude de mouvements dans tous les plans. Pour une articulation sacro-iliaque saine, l’amplitude de mouvements normale est faible, environ 2 à 4 mm dans toutes les directions. Les ligaments sacro-iliaques sont moins rigides chez la femme que chez l’homme afin de donner la mobilité nécessaire à un accouchement.

La tension mécanique et les lésions de l’articulation sacro-iliaque sont dues à l’association compression verticale + rotation rapide (c.-à-d. porter un objet lourd et se tourner) ou à une chute sur les fesses. Les lésions de ce type peuvent induire une laxité ligamentaire et entraîner une mobilisation anormale douloureuse. Une chirurgie au niveau du rachis lombaire, au cours de laquelle une grande partie des ligaments ilio-lombaires sont lésés, peut également engendrer une instabilité.

Parmi les autres causes de douleurs de l’articulation sacro-iliaque, on note la différence de longueur des jambes, les troubles de la marche, les exercices physiques intenses prolongés, les traumatismes, l’accouchement et l’arthrodèse longue du sacrum.

RÉFÉRENCES
  1. Bernard TN, Kirkaldy-Willis WH. Recognizing specific characteristics of nonspecific low back pain. Clin Orthop. 1987;(217):266-280.
  2. Schwarzer AC, Aprill CN, Bogduk N. The sacroiliac joint in chronic low back pain. Spine. 1995;20(1):31-37.
  3. Maigne JY, Aivaliklis A, Pfefer F. Results of sacroiliac joint double block and value of sacroiliac pain provocation tests in 54 patients with low back pain. Spine. 1996;21(16):1889-1892.
  4. Irwin RW, Watson T, Minick RP, Ambrosius WT. Age, Body Mass Index, and Gender Differences in Sacroiliac Joint Pathology. Am J Phys Med Rehabil. 2007;86(1):37-44. doi:10.1097/PHM.0b013e31802b8554
  5. Sembrano JN, Polly DW. How often is low back pain not coming from the back? Spine. 2009;34(1):E27-32. doi:10.1097/BRS.0b013e31818b8882
  6. Cohen SP. Sacroiliac joint pain: a comprehensive review of anatomy, diagnosis, and treatment. Anesth Analg. 2005;101(5):1440-1453. doi:10.1213/01.ANE.0000180831.60169.EA
  7. Katz V, Schofferman J, Reynolds J. The sacroiliac joint: a potential cause of pain after lumbar fusion to the sacrum. J Spinal Disord Tech. 2003;16(1):96-99.
  8. Maigne JY, Planchon CA. Sacroiliac joint pain after lumbar fusion. A study with anesthetic blocks. Eur Spine J. 2005;14(7):654-658. doi:10.1007/s00586-004-0692-6
  9. DePalma MJ, Ketchum JM, Saullo TR. Etiology of Chronic Low Back Pain in Patients Having Undergone Lumbar Fusion. Pain Med. 2011;12(5):732-739. doi:10.1111/j.1526-4637.2011.01098.x
  10. Liliang P-C, Lu K, Liang C-L, Tsai Y-D, Wang K-W, Chen H-J. Sacroiliac Joint Pain after Lumbar and Lumbosacral Fusion: Findings Using Dual Sacroiliac Joint Blocks. Pain Med. 2011;12(4):565-570. doi:10.1111/j.1526-4637.2011.01087.x
  11. Ha K-Y, Lee J-S, Kim K-W. Degeneration of sacroiliac joint after instrumented lumbar or lumbosacral fusion: a prospective cohort study over five-year follow-up. Spine. 2008;33(11):1192-1198. doi:10.1097/BRS.0b013e318170fd35
  12. Weksler N, Velan GJ, Semionov M, et al. The role of sacroiliac joint dysfunction in the genesis of low back pain: the obvious is not always right. Arch Orthop Trauma Surg. 2007;127(10):885-888. doi:10.1007/s00402-007-0420-x
  13. Bernard Jr. TN, Cassidy JD. The Sacroiliac Joint Syndrome: Pathophysiology, Diagnosis, and Management. In: Frymoyer JW, ed. The Adult Spine: Principles and Practice. 2nd ed. Philadelphia: Lippincott-Raven; 1997:2343-2366.
  14. Fortin JD, Falco FJ. The Fortin finger test: an indicator of sacroiliac pain. Am J Orthop Belle Mead NJ. 1997;26(7):477-480.
  15. Laslett M, Aprill CN, McDonald B, Young SB. Diagnosis of sacroiliac joint pain: validity of individual provocation tests and composites of tests. Man Ther. 2005;10(3):207-218. doi:10.1016/j.math.2005.01.003
  16. Laslett M. Evidence-based diagnosis and treatment of the painful sacroiliac joint. J Man Manip Ther. 2008;16(3):142-152.
  17. Szadek KM, van der Wurff P, van Tulder MW, Zuurmond WW, Perez RSGM. Diagnostic validity of criteria for sacroiliac joint pain: a systematic review. J Pain. 2009;10(4):354-368. doi:10.1016/j.jpain.2008.09.014
  18. Vleeming A, Schuenke MD, Masi AT, Carreiro JE, Danneels L, Willard FH. The sacroiliac joint: an overview of its anatomy, function and potential clinical implications. J Anat. 2012;221(6):537-567. doi:10.1111/j.1469-7580.2012.01564.x
  19. Forst SL, Wheeler MT, Fortin JD, Vilensky JA. The sacroiliac joint: anatomy, physiology and clinical significance. Pain Physician. 2006;9(1):61-67.
  20. Egund N, Olsson TH, Schmid H, Selvik G. Movements in the sacroiliac joints demonstrated with roentgen stereophotogrammetry. Acta Radiol Diagn (Stockh). 1978;19(5):833-846.
  21. Egund N, Jurik AG. Anatomy and histology of the sacroiliac joints. Semin Musculoskelet Radiol. 2014;18(3):332-340. doi:10.1055/s-0034-1375574